L'ORIZABA



1

 

 

 

Cette montagne, la plus haute du mexique culmine a environ 5660m. C'est un ancien volcan, d'où son cratère énorme !
Elle est située a environ 3h de la capitale,Mexico. Pour y accéder, en partant de Mexico, il faut prendre la direction de Puebla (a l'est du D.F).


Départ de Mexico Vendredi matin : reveil 6h30 et départ à 7h30 . Donc on part vers l'Est de Mexico en direction de l'ORIZABA !! Bref, à quelques kms de l'arrivée, on s'arrête boire au bord de la route à une guitoune ambulante un jus d'annanas frais.. On repart donc et nous arrivons dans un village nommé Tlatchichuca au pied de l'Orizaba. il est environ midi. C'est vraiment un petit village, il n'y a d'ailleurs qu'un seul gite, nous y allons, car le groupe connait les propriétaires (la famille Reyes, d'ailleurs très sympa). Puis, c'est la revue de paquetage :
* Crampon, piolet pour monter dans la glace...
* gros pull, anorak, des fois que le temps se gâte : on ne sait jamais à cette altitude
* barres de céréales, eau, lampe torche, couverture de survie, altimetre, etc.....

Voila. Après ça se corse.... Donc, nous repartons de Tlatchichuca en direction du "pico", comme on l'appelle ici, pour arriver en voiture a l'endroit où l'on va camper (altitude 4100m) : la montée en voiture est halucinante... normalement il n'y a que les 4*4 qui passent !!! Et bien non... Même le combi wolswagen est passé.... Mais il a fallu pousser...., il a aussi failli se renverser.... Enfin, rien d'extraordinaire ;-))))) On a bien cru qu'on monterait jamais.... Epique...On a bien du pousser (tous) pendant une heure....La galère.... On arrive donc (enfin) vers 16h a l'endroit pour camper, près du refuge.

On monte les tentes puis on mange. La nuit commence alors a tomber et la température aussi ............ à 19h30, heure ou tout le monde est allé se coucher, il faisait quand même -2 C.!!!! Ca caillait quand même, mais on avait prévu : gros pull et chemise + veste... Puis on essaye de s'endormir, mais on a eu du mal tellement il faisait froid : pieds gel&es acute; entre autres...

Enfin les choses sérieuses commencent ...Lever 3h30 du matin : il fait -5 degrés C !!!
On commence à marcher à 4h30 ( ca a trainé un peu...). Bien sûr il fait nuit noire, donc on commence à monter avec les lampes. Jusque là rien d'anormal...vers 6h on n'a plus besoin des lampes. Vers 7h on chausse les crampons, ceux qu'on m'a prêtés datent de mathusalem. D'ailleurs plus loin, une personne me proposera de me les acheter :-)) J'attends environ 20 minutes les suivants. Au debut de la montée,, pendant 2 h environ, je suis monté avec Alexandro, mais il a commencer a avoir du mal....Alors j'ai continué à mon rythme.. Il y en avait deux devant qui ont pris un autre chemin et qui nous attendaient un peu plus haut. Donc, je chausse mes crampons et on repart, je passe en premier et rejoins rapidement les deux autres qui attendaient depuis 1/2 heure. Puis, daniel décolle, je le suis, mais il a pris le chemin le plus raide et le plus "dangereux", oui dangereux... : des passages avec seulement de la glace et 2m plus bas le vide : je ne faisait pas le malin et je m'agrippais à mon piolet. J'ai quand même réussi à suivre... et rapidement je n'ai plus vu les autres derrières, j'ai donc speedé pour ne pas me faire distancer par daniel. En fait, le passage que nous avons pris est plus sur la droite : c'est le plus court, mais le plus pentu... Il y en a un autre plus sur la gauche : c'est le plus classique, le plus accessible.

Une fois ce passage délicat franchi, on arrive sur un tout petit plateau (à environ 4800m : il reste encore la moitié de dénivellé, j'y crois a peine !) et à partir de là il n'y a que de la neige (plutôt de la glace). Je rattrape donc rapidement daniel, puis je continue seul devant en dirrection du sommet ( il faisait alors grand soleil, mais pas chaud quand même). Je ratrappe d'autres groupes, on cause un peu, mais plus ça va et plus c'est difficile de respirer, d'une part car la pente est de plus en plus raide , mais en + à cause de l'altitude. Plus je monte et plus la vue est magnifique...A environ 10h j'arrive au sommet (+ de 5 h de montée avec 1600m de dénivellé). Et bien oui, c'est pas une montagne normale, c'est un ancien volcan.... Quelle surprise en haut quand j'ai vu cet énorme cratère....Et alors là , quelle vue extraordinaire.... Vraiment genial...........Fantastique........... Autour du cratère, il y a 4 pics et le plus haut 5660 m est encore à 20 minutes ... J'attend daniel (1/2 heure ) et quand il arrive, il me dit qu'il est crevé et qu'il préfère redescendre.... Donc j'ai préféré le suivre pour ne pas rester tout seul...

En redescendant, on s'est encordé du moins pour la partie ennneigée, car autant la montée n'était pas trop impressionante si on ne regardait pas en bas, mais par contre la descente, vraiment vertigineuse.... En redescendant, on a croisé Mario, le guide (1/2h) derrière daniel puis encore 1/2 h après un allemand et celui de 30 ans dont je ne me souviens plus du prénom. Les autres n'ont pas reussi à monter, trop difficile et pourtant c'est des randonneurs et montagnards acharnés : tous les WE ils partent en randonnée dans les montagnes mexicaines. On est redescendus tranquillement et arrivée en bas vers 14h30.




Bref, c'est vraiment génial.... Mais on est pas au bout de nos émotions, il faut maintenant redescendre en voiture................ On ne faisait pas les malins ..Autant ceux en 4*4 passaient tranquillement, mais nous avec le combis, c'etait vraiment chaud.... Enfin, on arrive au village, on mange et dort dans le gîte, debout 7h30 (pétards toute la nuit à cause de la prise de pouvoir du nouveau président). On se ballade dans le coin pour voir d'autres cratères, mais cette fois ci des cratères enfoncés dans le sol et pas en l'air....avec en + des lac à l'intérieur, magnifique.... Retour dimanche 14h chez nous...Petit Week end tranquille ;-)

 

 

Yoopitravel.com